à lire

Lectures:

Pauline de Vencay nous présente son premier roman édité par Les éditions Tequi. Il est intitulé « Royalement Votre ». Il s’agit d’un roman historique se passant en 1815, sur fond de 100 jours et du retour de Louis XVIII. C’est un livre à lire dès 11 ans.

Voici le lien vers le site de Tequi afin que vous ayez l’ensemble des informations sur le livre.

http://www.librairietequi.com/A-65960-royalement-votre-defi-43.aspx

____________________________________________

Ne manquez pas de lire cette BD que nous a transmise monsieur Philippe Castaing.

Histoire de l’aéronautique

Elle est écrite par M. Jean Pierre Petit, ingénieur aéronautique connu internationalement. Vous trouverez en bas de la page 28 une anecdote sur Thiors qui vous amusera certainement. Jean Pierre Petit habitait avec ses parents à la Baule entre 1940 et 1949. Il est allée à Thiors du temps de la famille Moerman propriétaire du château jusqu’à l’année 1986 où Philippe Castaing en a fait l’acquisition (et l’a revendu en 1994).

Jean Pierre Petit est le découvreur du fameux passage secret de la tour du Roi (aménagé dans l’épaisseur des murs de la tour) qui rejoint le souterrain qui va de Thiors au manoir des Epois (ancienne propriété des Appelvoisin, situé à 2 kms à l’ouest de Thiors, petit manoir entouré de douves appartenant à des agriculteur près de Rigné).

Paul de VIGUERIE (J.02) – « Un homme normal» – Bayard 2015

Notre cousin Paul de Viguerie vient de publier un essai, à compte d’auteur, édité par Bayard. Son témoignage de vie et d’engagement dans la cité répond à bien des questions de notre temps. Il pourrait susciter et encourager de plus jeunes générations de la famille à suivre ses pas et prendre des responsabilités dans notre pays. Nous le laissons présenter son ouvrage :

« Brillaud, Valentin, Guérin, Guépin …Les Baufine….Les Grands, ….Les du Perray. L’Absie…Secondigny, le Brandage, La Chandurière….. Tous ces noms résonnent …Je connais et surtout je reconnais ma famille, celle de maman, Odette de Viguerie, née Valentin. Je connais et je reconnais ces lieux de l’Ouest, de Vendée et des Deux-Sèvres… Mes enfants comme mes petits-enfants les connaissent peu comme ils ignorent presque tout de mon père, de ses parents et grands-parents. Alors, l’envie m’a pris d’écrire cette petite histoire de mes deux berceaux familiaux.

J’ai vécu en famille, j’ai goûté en levant les yeux et en écoutant ce qu’étaient réellement de vrais amitiés, j’ai appris ce qu’était et ce que doit être toute éducation. Mais je me suis vite aperçu que, si j’étais un privilégié, tout papa, toute maman pouvait et devait, c’est cela la seule norme qui compte, donner à leurs enfants, une famille, une  éducation, des amis, et ce, de leur conception à leur mort.

Alors je me suis laissé entraîner à essayer de dire le plus simplement du monde quels étaient les fruits de cette expérience, celle  de tout homme, de

toute femme de bonne volonté, celle où on l’on prend un seul risque, celui de reconnaître,  chacun au jour choisi par Lui, Celui qui est l’Alpha et l’Oméga du Vrai, du Bien et du Beau.

Paul de Viguerie »

Communiqué de l’éditeur

« Un Homme normal

Un lien intime se tisse entre la vie, les convictions et les engagements. Ceux-ci ont jalonné sa vie passée et présente,  dans le scoutisme, le mouvement familial et au sein du Conseil économique, social et environnemental pendant 16 ans. Au cœur de ce lien, une place prépondérante tient au rôle essentiel de la famille, de l’amitié  et de l’éducation, vecteurs indispensables et obligés  de toute connaissance et  de toute transmission du vrai, du bien, et du beau.

Cet essai, précédé d’une courte autobiographie familiale, est un plaidoyer pour une éducation qui ait du sens… illustré par l’exemple de la vie d’un homme -presque- « normal ».

Vous pouvez vous procurer ce livre  par correspondance auprès de l’auteur, au prix de 15 € (+3€ pour les frais de port si envoi par correspondance)

LA GLOIRE DE MA MERE – Blandine de MAREUIL (A04.2)

Notre cousine Blandine de Mareüil, fille de Jean de Mareüil et de Jacqueline Héry, semble s’inspirer de MarcelPagnol à la lecture du titre de son ouvrage. Elle relate l’histoire de sa famille de son point de vue d’enfantdécouvrant la campagne profonde et les salines de la Presqu’île de Guérande.

Le récit s’étend sur quelques années et débute par un curieux legs, une chaumière, qui devient le point de départd’un grand enjeu, celui de l’association que sa mère, Jacqueline de Mareüil, fonde alors pour la survie des maraissalants en lutte contre la spéculation immobilière. Cette dernière obtiendra finalement la Légion d’Honneur.

Sa fille Blandine, ayant suivi de près son combat, raconte cette aventure avec la nostalgie d’un passé où latradition faisait l’identité d’une région. Elle rend également hommage à ceux qui ont mis en oeuvre toute leurénergie dans la sauvegarde de ce patrimoine.

On peut se procurer le livre de Blandine (13,50€), qui parlera beaucoup aux cousins du sud-ouest avec l’évocationdu château de Lafon près d’Agen, fief de la famille Héry, auprès de La Compagnie Littéraire ou en commandant àson libraire

.Compagnie Littéraire – Adresse : 11/13, rue Vernier 75017 PARISEmail : cielit@wanadoo.frwww.compagnie-litteraire.com

Tél. 01 58 05 36 22

LE SACRIFICE DU SOIR – Vie et mort de Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI – Jean de VIGUERIE (J02.1)

Orpheline à l’âge de trois ans, Madame Elisabeth, la petite soeur de Louis XVI, la dernière de la famille, bénéficiepourtant d’une instruction complète.Sportive, passionnée d’équitation, excellente en mathématiques et en dessin, vive, active et rapide, elle étonne sonentourage par la diversité de ses talents et la fermeté de son caractère. Avec sa maison princière et ses amies, elle forme une petite cour au milieu de la cour, y faisant régner la piété et la paix. Elle ne se marie pas, n’entre pas aucouvent. Sa vocation est de rester avec les siens, le roi, la reine et leurs enfants.

Dans les dernières années de l’Ancien Régime, comme avertie de la tragédie, elle se prépare pour les secourir. Apartir de 1789, elle les assiste et les réconforte. Refusant de les abandonner, elle quitte avec eux Versailles pour les Tuileries, et les Tuileries pour la prison du Temple. Après le roi et la reine, elle est guillotinée. Le régime ne peut pas l’épargner. Elle est son ennemie. Elle a toujours vu dans la Révolution un mensonge et une illusion. Elle a toujours déploré la faiblesse de son frère, et n’a jamais pu y remédier. Ange consolateur, grande figure de larésistance spirituelle à la persécution antichrétienne, elle est aussi l’exhortatrice. Elle encourage ses amies à laperfection chrétienne. Dans la voiture du retour de Varennes, elle convertit Barnave à la cause du roi. Sur le chemin de l’échafaud, elle exhorte à la mort ses compagnons de supplice .Puis elle quitte ce monde sans regret, tout à l’espérance de se  » retrouver dans le sein de Dieu  » avec sa  » famille « .

Prix 19€ Paru le: 10/06/2010 Editeur : Cerf Collection : Histoire

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment

WordPress Themes